Interview avec la chantre Angelic Semi

Angelic Semi, chantre ivoirienne Angelic Semi, chantre ivoirienne

Née dans une famille chrétienne, Angélic grandit dans un environnement qui la prépare à embrasser une carrière de chantre. Ses passages dans les groupes musicaux de la ligue, des chantres unis de Côte d’Ivoire et dans l’orchestre de sa sœur ainée Constance seront pour elle une véritable école de formation qui l’amènera à grandir dans la connaissance de Dieu. Auteur de deux albums musicaux, la chantre vit au Congo avec sa famille où elle sert le Seigneur par le chant et l’adoration. Cette interview nous apprend davantage sur son nouvel album « Mon œuvre est pour le Roi », son appel, ses ambitions etc… 

CG : Bonjour Angelic ! Pouvez-vous, vous présenter à nos internautes?
ANGELIC : Je suis à l’état civil Madame Sémi Angelique née Coumoin, connue sous le pseudonyme ‘’chantre Angelic’’. Mariée, mère de famille, artiste ‘’chantre’’ de profession  engagée dans le ministère de chantre à plein temps au service de l’Eternel.

CG : Comment s’est faite votre rencontre avec le Seigneur Jésus? Et qu’est-ce qui vous a amené à chanter pour Lui?
ANGELIC : Je suis née dans une famille chrétienne. J’ai eu la grâce de grandir dans la chaleur de la parole de Dieu . C’est en 1991 que je me suis réellement engagée à marcher avec Christ, en passant par les eaux du baptême.
C’est une nécessité, une suite logique… Quand on a donné sa vie au Seigneur Jésus,  on Lui a  tout donné ; notre vie et tout notre être entier avec tous nos biens, nos rêves, nos talents,… on dépose tout à ses pieds, pour être à Lui et  à son service.
Mais au-delà de ce fait, pour moi, c’est répondre à l’appel du Seigneur de depuis ma jeunesse …par la suite, Le Seigneur a Lui-même rassemblé les éléments nécessaires à ma formation et à confirmer cet appel à chanter pour Lui…

CG : Votre premier album intitulé « le Vrai Trésor » est sorti en 2000 et le second plus de 10 années après. Pourquoi ce si long silence ?
ANGELIC : Nous avons commencé à travailler sur le deuxième album depuis 2007 et cela a été un travail qui a pris le temps que cela devait prendre. Mais ce temps s’explique aussi par le fait que j’étais aussi en formation dans le secret avec le Saint-Esprit, parce que selon ses mots, je devais passer à une autre dimension à la sortie de ce nouvel album dénommé ‘’Mon œuvre est pour le Roi’’

CG : Nous apprécions beaucoup votre 2e album « Mon œuvre est pour le Roi », pouvez-vous nous parler des circonstances dans lesquelles vous l’avez enregistré ?
ANGELIC : …Il y a eu trois acteurs principaux dans l’élaboration de ce album : le Saint-Esprit qui a supervisé tout le travail, l’équipe du Pasteur Samuel Freddy Kamuanga (auteur du livre « la clé de David » basée au USA et l’équipe du pasteur Marcel Boungou basée en France.
Il y a eu beaucoup de communication, d’échanges d’idées, un véritable brassage d’expériences et surtout d’union d’esprit pour donner toute la gloire à Dieu à  travers cet l’album.
Alors ‘’Mon œuvre est pour le Roi’’ est un ensemble de prières, de soupirs qui s’élèvent d’un cœur qui a rencontré son Dieu face à face et qui ne peut plus se passer de lui.
C’est aussi un cœur auquel le Saint-Esprit a révélé la tristesse d’un Père qui a soif d’intimité avec ses enfants pour se révéler à eux et leur révéler aussi les mystères du Royaume pour les faire rentrer en pleine possession de l’héritage qui leur est dû.
Enfin je dirai que ce sont des soupirs qui émanent d’un cœur qui a compris que tout dépend de la satisfaction de l’Eternel. Ainsi, mon plus grand combat, ma plus grande ambition c’est de satisfaire le Maître - l’Eternel-  car c’est lui le Maître du jeu ; tout est soumis à sa seigneurie et rien n’échappe à sa souveraineté.

CG : Marcel Boungou a fait un featuring dans votre album. Comment s’est faite votre rencontre avec Lui ? Et comment s’est passée votre collaboration ?
ANGELIC : J’ai rencontré le pasteur Marcel en 2006 lors de son premier passage en Côte d’Ivoire.…Il était venu pour un concert.  A la fin de son concert, mon époux nous a présenté et j’avoue que le pasteur m’a adopté …Depuis, c’est mon parrain et il y a une douce collaboration entre nous, toujours disponible quand j’ai besoin de lui.
Pour le featuring j’ai juste expédié au pasteur la chanson déjà sur fond musical et le texte à chanter avec quelques explications  et en moins d’une semaine le travail était fait. Il me disait que quand il a écouté la chanson, cela lui a tellement parlé qu’il n’a pas eu de problème à rentrer dans l’esprit du chant pour en ressortir le message.

CG : Aujourd’hui, vous vivez au Congo…Qu’est ce qui a motivé votre départ de la Côte d’Ivoire et quel est votre quotidien au Congo?
ANGELIC : Concernant mon départ pour le Congo, je crois que cela dépasse un peu ma volonté. Je le dis avec conviction. L’Eternel avait décidé les choses ainsi et je ne fais que me soumettre à sa volonté. Arrivée au Congo j’ai effectivement découvert que l’Eternel m’envoyait en mission pour Lui construire un sanctuaire dans cette nation qui a vraiment besoin de rafraichissement spirituel.
Je crois que la grâce de Dieu qui surabonde va arroser cette nation  pour la rendre beaucoup plus fertile à l’adoration dédiée à l’Eternel. C’est notre combat au Congo, et, notre force, c’est que l’Eternel est avec nous.

CULTUREGOSPEL.COM : En tant qu'artiste chantre, quels sont les challenges que vous rencontrez au quotidien?
ANGELIC : En tant que chantre l’un de mes plus grandes ambitions est d’être un instrument de qualité entre les mains du Seigneur. Aussi, on ne peut rien sans moyens. Les challenges rencontrés c’est surtout travailler avec des personnes qui partagent la vision de l’adoration à l’Eternel. Travailler avec des gens  qui peuvent soutenir l’œuvre. Avoir à disposition un orchestre qui a une bonne  sensibilité musicale afin de surpasser l’aspect musical pour produire des sons prophétiques inspirés de l’Esprit-Saint.

CG : Nous avons déjà entamés l’année 2013, Quels sont vos projets à court terme pour cette année?
ANGELIC : Que l’Eternel me fasse la grâce en cette année de lui être utile à travers tout ce que j’entreprends… Il ya l’album ‘’Mon œuvre est pour le Roi’’ qui est désormais sur le marché ; qu’il m’accorde la grâce de le faire connaître au maximum  afin que ce soit une bénédiction pour un grand nombre.
Au-delà des œuvres musicales il ya le ministère de la louange sacerdotale à gérer ; cette année le combat est d’asseoir une structure stable pour travailler sérieusement et poser des actes concrets.
Enfin, une série de tournées tant au Congo qu’au-delà des frontières est aussi inclut dans le calendrier.

CG : Quel autre message souhaiteriez-vous faire passer aux internautes de CultureGospel.com ?
ANGELIC : Un seul message : l’Eternel seul est Dieu, tout dans les cieux et sur la terre est soumis à sa Seigneurie et rien n’échappe à sa souveraineté. Avoir l’Eternel comme allié, comme ami  c’est tout avoir. Le reconnaître comme notre  Dieu pour l’adorer selon sa volonté et nous confier en lui, c’est tout avoir selon Col 2:10.

Laissez vos commentaires

A Propos de nous

CultureGospel, magazine en ligne dédié à informer le public et les chretiens sur les actualités gospel et à promouvoir l'évangile au travers de la culture.

En savoir plus

Nous contacter

Vous avez besoin d'une information ? Nous sommes là pour vous aider. N'hesitez pas à nous contacter!

(+225) 07 30 25 35
(+33) 06 63 58 82 03

Nous ecrire

En partenariat avec

0
Partages
Suivez CultureGospel sur Facebook!