Jessica Dorsey : «Pour moi, l’amour est le plus important »

Jeune et dynamique, dévouée et talentueuse, Jessica Dorsey compte parmi les plus grandes voix du Gospel Francophone. Dans cette interview exclusive accordée à CULTUREGOSPEL, l’artiste nous décortique sa carrière, ses succès, ses attentes, sa relation avec Dieu et son actualité marquée par la sortie de son single « préservons l’Amour ».

CultureGospel.com: Bonjour Jessica
Jessica DORSEY : Bonjour, Bonjour!

CG : Comment allez-vous ?
Jessica DORSEY : Très bien par la grâce de Dieu, très bien!

CG : Alors qui est Jessica Dorsey pour ceux qui ne la connaissent pas ?
Jessica DORSEY : Je suis chanteuse de Gospel music, une musique traditionnelle que je colore avec mes influences de Soul music, de rythmes caribéens... Je suis une passionnée et fervente croyante en Dieu. Je suis également la directrice de Gospel Up, chorale que j’ai créée avec Nick Williams en 2008.

CG : A trois ans vous avez pris le micro pour la première fois. Pouvez-vous nous racontez un peu les circonstances dans lesquelles cette première prestation s’est faite ?
Jessica DORSEY : J’ai commencé la pratique du chant à l’âge de 3 ans. Etant issue d’une famille chrétienne, la musique faisait partie intégrante de notre quotidien. Ma mère a décelé rapidement mes aptitudes à retenir les mélodies, et surtout à en «inventer», en fait je l’imitais. Je chaussais ses talons hauts, empoignais son cantique, même si je ne savais pas lire, et je m’amusais à diriger ma chorale de peluches et de poupées.  Mon pied a été mis à l’étrier très jeune pour chanter à l’église. Le chant qui a marqué mon enfance était «Joie, Joie mon cœur est plein de Joie...». Ma mère m’a donné le micro, je suis montée sur un tabouret car du haut de mes 70 cm, je n’étais pas très visible, et avec une assurance étonnante, j’ai chanté... Mes parents riaient, et les membres de l’église étaient sidérés et amusés par mon impertinence. (Rire).
À l’âge de 14 ans, j’ai intégré un groupe de Gospel et j’ai immédiatement su que là était ma voie. J’ai écumé plusieurs scènes, ce qui m’a permis d’affiner mon choix et mon style musical. Mon premier album solo «Nul n’est comme Toi» est sorti en 2009. Ma première prestation en tant que Jessica Dorsey a été stressante dans sa préparation. Heureusement, je suis entourée d’une équipe formidable.

CG : Jessica est très proche des personnes en difficultés, vous avez participé à des concerts caritatifs pour l’aide à Haïti, vous avez également participé à la sensibilisation au don d’organe avec France Télévision, la liste n’est pas exhaustive. Qu’est-ce qui motivent tous ces actes ?
Jessica DORSEY : Il me semble que ce type d’action est naturel. «Tout ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faîtes-le de même pour eux, car c’est la loi et les prophètes». J’estime que l’artiste a un pouvoir de persuasion. Avant toute chose, c’est le bien être de ceux qui m’écoutent qui me préoccupe. Si je ne donne pas l’exemple de la solidarité à laquelle nous devrions tous bénéficier, à quoi serviraient toutes ces valeurs que je défends? Je suis passionnée et quand je crois à un projet, rien ne m’arrête.

CG : Qu’est-ce que cela fait-il d’avoir autant de distinctions (2e place des charts aux USA, Synergy Gospel Radio, Chicago, Illinois en 2009, PrixSacem dans deux catégories, chanson spirituelle, performance féminine en  2011 etc…).
Jessica DORSEY : J’en suis extrêmement honorée. Dans la francophonie, les distinctions dans le gospel sont quasi inexistantes. Donc recevoir ces distinctions me donnent bon espoir pour les artistes gospel émergents. Notre travail commence à être mieux perçu par les professionnels de la musique en général. Si je peux en profiter pour dire aux artistes chrétiens et à ceux qui en ont l’âme, de prendre leur temps pour offrir le meilleur d’eux-même et plus encore, au-delà d’eux-même... Si un artiste chrétien ou un chantre est incapable d’offrir de la qualité, de démontrer que les valeurs qui sont en nous surpassent les créations de ceux qui n’en n’ont pas, alors qui le fera ici bas ? Mais pour offrir de la qualité, c’est un combat, et il commence par une remise en question de soi, de ses capacités, de ses objectifs... Les victoires des uns, balisent le chemin des autres. N’avancez pas sur les sentiers de la perdition que sont la jalousie, la convoitise, la compétition, qui mèneront forcément aux rivalités. Une église dispersée, divisée, est une église inefficace !

CG : Après toutes ces années d’expériences, comment appréhendez-vous l’adoration au Seigneur ?
Jessica DORSEY :…Adorer Dieu ne devrait pas être sur commande. La louange tout comme l’adoration doit être volontaire, spontanée….Un cœur sincère, disposé à la reconnaissance voilà comment je vois l’adoration au Seigneur. Il m’est arrivé de ne pas être prête, ni disposée à adorer Dieu. J’estime qu’il faut s’y préparer, ce n’est ni un concours de voix, ni une démonstration de connaissance. L’humilité est l’un des ingrédients principaux à mon sens pour rendre à Dieu des actions de grâce profondément respectueuses.

CG : Vous avez sorti un dernier single intitulé « Préservons l’Amour », Pourquoi ce titre ?
Jessica DORSEY : «Préservons l’amour» met en lumière ce qui pour moi est le plus important : l’Amour. Nous vivons une période difficile pour nos âmes qui sont en perpétuel questionnement sur l’avenir. Quand je regarde le journal, les nouvelles ne sont jamais bonnes. Entre les attentats, les menaces de guerre, le mal qui passe pour le bien etc… Je suis heurtée par des images, des attitudes. Tout ceci me glace le sang. Mais heureusement que mon espérance est ailleurs. J’ai pris conscience du fait que le manque d’amour et le manque de respect pour mon prochain peut m’apporter un mal… J’ai besoin de continuer de croire en l’Amour. Il nous faut le protéger pour préserver le reste d’humanité que nous tentons tous de faire jaillir, afin de prouver que nous ne sommes pas des sortes de créatures sans émotions.

CG : Dans quelles conditions avez-vous sorti ce single ?
Jessica DORSEY : Ce single est le son de trompette qui annonce un événement, et il est un indicateur d’une nouvelle orientation artistique. Car l’artiste que je suis, est comme un arbre dont les branches ne cessent de pousser qui portent des fruits au gré des saisons.

CG : Ce single annonce t-il un album ?
Jessica DORSEY : Oui, mon second album qui s’intitule FeedBack. Il n’est pas simplement le nouvel ou le second album qui fait suite au premier, mais c’est bel et bien un nouvel horizon vers lequel je me dirige... Jessica Dorsey comme vous ne l’avez encore jamais vu et entendu! J’ai vraiment hâte de le faire découvrir.

CG : Comment souhaitez-vous que le public perçoive ce single ?
Jessica DORSEY : Je souhaite sincèrement qu’il apporte énormément de joie dans les cœurs, qu’il accompagne ou contribue aux moments de bonheur d’un grand nombre. Qu’il redonne espoir, qu’il démontre que la grisaille dans laquelle nous sommes n’a pas effacé les couleurs de ce monde.

CG : A quand la sortie de l’album ?
Jessica DORSEY : La sortie de l’album est prévue pour le mois de mai.

CG : Qu’est-ce que vous attendez du Seigneur dans votre carrière d’artiste chrétienne ?
Jessica DORSEY : Qu’il me donne la force de continuer mon ministère qui n’est pas toujours compris de tous. Qu’il affermisse ma foi en lui. Qu’il m’aime encore plus chaque jour, qu’il demeure mon roc.

CG : Vous êtes l’une des rares chanteuses Gospel francophone à avoir eu du succès aux Etats-Unis, qu’est-ce qui expliquez-vous cela ? Votre style ? Votre voix ? Votre management ?
Jessica DORSEY : La providence !!! Car ces choses là ne se planifient pas, et sont impossibles à prévoir. C’est une intervention qui ne vient pas de moi ou de mon équipe, mais j’y vois plus une sorte de petites récompenses d’en-haut. Un coup de pouce, un signe de la présence du Seigneur Jésus-Christ.

CG : Avez-vous déjà été en Afrique Noire ?
Jessica DORSEY : Non, je rêve de pouvoir fouler la terre de mes ancêtres.

CG : Alors à quand votre concert en Afrique ?
Jessica DORSEY : Le plus vite que possible. J’ai été approché récemment par des organisateurs, mais pas encore de dates à vous annoncer. Pour ceux qui souhaiteraient contribuer à propager la bonne nouvelle à travers mon ministère en Afrique, je les invite à se rendre maintenant sur mon site web http://www.jessicadorsey.com/ et à remplir simplement une demande en ligne. Ils recevront une réponse de mon équipe très rapidement. Merci pour cet échange. Blessings

Media

Jessica Dorsey • Préservons l'Amour

Laissez vos commentaires

A Propos de nous

CultureGospel, magazine en ligne dédié à informer le public et les chretiens sur les actualités gospel et à promouvoir l'évangile au travers de la culture.

En savoir plus

Nous contacter

Vous avez besoin d'une information ? Nous sommes là pour vous aider. N'hesitez pas à nous contacter!

(+225) 07 30 25 35
(+33) 06 63 58 82 03

Nous ecrire

En partenariat avec

0
Partages
Suivez CultureGospel sur Facebook!