Nana Lukezo : « J’aime répandre l’amour autour de moi »

Nana Lukezo Nana Lukezo

Nana Lukezo est une chanteuse à la voix troublante, qui a su absorber différentes tendances musicales. Ayant attrapé le virus de la musique dès son plus jeune âge, Nana Lukezo est aujourd'hui le portrait d'une artiste accomplie servant le Seigneur au travers de son art. Dans cette interview accordé à CultureGospel.com, elle nous parle de ses débuts, son expérience et ses projets. Lisez !

CultureGospel: Bonjour Nana Lukezo, comment avez-vous découvert CultureGospel ?

Nana Lukezo: Bonjour culture gospel, je crois que j’ai découvert votre site sur Facebook, via le profil d’une amie et j’ai pris contact avec vous, car je suis toujours à la recherche de nouvelles opportunités, des contacts qui peuvent faire avancer l’oeuvre du Seigneur.

CG:Qui est Nana Lukezo?

Nana: C’est une femme aujourd’hui qui sert le Seigneur Dieu au travers la chanson, mariée et mère de 4 enfants magnifiques. Je ne vis que pour mon Dieu. Je suis une chrétienne, je crois que c’est un peu tout, je peux encore dire que j’ai commencé la musique très jeune. Dieu m’a fait grâce de faire des rencontres extraordinaires qui m’ont permis d’avancer dans ma carrière. J’aime souvent dire que je suis chrétienne et artiste musicienne par la suite. L’important pour moi c’est d’être une bonne chrétienne pour mon Dieu, une bonne femme pour mon mari, une bonne mère pour mes enfants et une bonne artiste.

CG: Vous avez cinq albums après 20 années de carrière. Vous avez certainement une expérience de la musique chrétienne. Pouvez-vous nous dire en quoi se résume votre expérience de la musique chrétienne?

Nana: J’ai commencé à chanter à l’église à l’âge de 9 ans. C’est vrai qu’après 20 ans on acquière une certaine expérience. Quand c’est pour Dieu, encore plus, je le crois. Mais cela n’est pas suffisant. Moi je continue à apprendre. Ce que j’aime c’est partager des moments intenses de communion fraternelle avec les frères et soeurs dans le Seigneur. Je sers l’Eternel avec passion. Sur 20 ans, j’ai fait des rencontres fabuleuses, j’ai travaillé avec des artistes de talent, j’ai partagé des grandes scènes avec des artistes internationaux. Ma rencontre avec Charles Mombaya fut pour moi une grande expérience. J’ai chanté avec Marcel Boungou à Kinshasa. J’ai partagé la scène deux fois avec le groupe EXO à Bruxelles, avec Maggie Blanchard, Tabitha Lemaire, … J’ai rencontré Paul Baloche à Toulouse. J’ai partagé des moments extraordinaires avec le groupe GAEL chez moi à Zottegem. Après 20 ans de carrière, il y a vraiment beaucoup de chose à raconter. Mais dans tout ceci, je retiens la fidélité de Dieu à mon égard.

CG: Vous êtes née dans une famille chrétienne, et vous avez reçu une éducation chrétienne avec un père Pasteur. Mais il y a certainement eu un moment où vous avez décidé de donner votre vie à Jésus-Christ. Pouvez-vous nous raconter les circonstances de votre conversion?

Nana: Dans mon album “LE CHANT DE MON COEUR”, il y a un titre, “Un soir de printemps” qui raconte une histoire similaire à la mienne. Trop souvent enfant de Pasteur, nous prenons l’habitude d’aller à l’église. Moi j’accompagnais papa et maman à l’église. Je chantais et je m’arrêtais à cela. Un jour lors d’une prédication, j’ai été touchée par la grâce. Je me suis retrouvé e en larme et j’ai réalisée ce jour là, combien l’amour était grand. J’ai compris que Dieu m’aimait et qu’en retour je devrait Lui rendre cet amour.

CG: Vous travaillez avec votre mari qui assure la gestion de votre vie artistique. Comment se fait cette collaboration?

Nana: Nous avons une collaboration d’époux et épouse, d’abord, parce que nous sommes mariés depuis 12 ans maintenant. Nous avons aussi une relation de manager avec son poulain. Il prend les contacts, il s’occupe des contrats, de l’organisation des concerts… L’important c’est qu’il me connaît très bien et fait ce qu’il y a de bien pour ma carrière. Il a un côté rigoureux que je n’aime pas trop. Mais c’est très important dans ce métier. On s’accorde toujours sur les projets, nos discussions sont parfois houleuses, mais nous essayons de faire le meilleure pour Dieu. Il écrit aussi un grand nombre des chansons que j’interprète.

CG: Quels conseils pouvez-vous sonner aux plus jeunes qui sont appelés au ministère de chantre?

Nana: Le conseil que je peux donner aux jeunes, c’est d’être vrais, de faire la musique avec passion en cherchant avant tout à être un bon chrétien. Travailler afin d’améliorer ses capacités et faire le meilleur pour Dieu. Être patient, attendre le temps de Dieu car en son temps Dieu fait toutes choses parfaites. Certains courent après le succès, la gloire, la notoriété. Moi je pense qu’il faut d’abord chercher à être agréable à Dieu et surtout à être agréer de Dieu, ainsi son offrande d’adoration sera aussi agrée.

CG: Vous avez participez à plusieurs projets humanitaires, “SOS KIVU” pour le soutien aux femmes en détresses, « AMJC », l'Assistance à la Malnutrition Juvénile au Congo (RDC) et bien d’autres. Pouvez-vous nous dire ce qui motive cette implication pour les actions sociales?

Nana: J’aime répandre l’amour autour de moi, faire le bien autant que je le peux, m’impliquer dans les oeuvres humanitaires. Je trouve qu’il est important en tant qu’enfant de Dieu de répandre de l’amour autour de soi en faisant le bien. Il y a tellement de misère dans le monde qu’en fermant les yeux les choses ne vont pas s’arranger. J’ai lu que le mal triomphe à cause de l’inaction des gens du bien. Il y a plusieurs versets dans la Bible qui nous incitent à faire le bien. C’est un devoir pour les chrétiens de faire le bien. Parfois la position que nous occupons doit être mise à profit pour remplir cette mission. Nourrir la veuve et l’orphelin de peur que le Seigneur ne nous dise pas : « j’avais faim et tu ne m’as pas donner à manger, j’étais nu et tu ne m’as pas donné de quoi me vêtir ».

CG: Dans quel état d’esprit avez-vous sorti votre dernier album?

Nana: Je travaille toujours de la même manière, à savoir je prends mon temps pour mettre un nouvel album sur le marché et je laisse le temps au peuple de Dieu de le découvrir. Mais déjà il faut travailler sur d’autres choses, organiser des concerts, faire la promotion, … et je reste toujours dans le même état d’esprit, c’est à dire avoir une totale confiance en Dieu, car c’est Lui qui met en nous le vouloir et le faire. Je ne m’arrête pas sur certains détails de la vie de mon parcours. J’avance avec Jésus-Christ, sachant que mes albums son toujours accueillis de la même façon par le public. Cet album est assez particulier car j’ai voulu chanter en français. J’ai aussi repris certaines chansons que je dans cet album “NANA LUKEZO – REMIX”. Dans un style de musique urbain pour atteindre aussi la jeunesse.

CG: Quels sont vos projets?

Nana: Le coeur de l’homme a énormément de projets, mais ce sont les desseins de l’Eternel qui s’accomplissent. Pour ma part, j’aimerais pour les années qui viennent beaucoup travailler avec l’Afrique, le Congo–Kinshasa et Brazzaville, le Gabon, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Burkina-Fasso. J’aimerai m’imprégner des différentes sonorités pour mes prochains albums. Je chante déjà en espagnole, italien, portugais …. Dans les 5 ans qui viennent ce sont des concerts d’évangélisation que j’aimerais faire en Afrique. En Europe où je vis cela s’organise assez bien et Dieu permet que cela se mette en place tout doucement.

CG: Quels sont vos voeux pour culturegospel?

Nana: Nous avons besoin de telle structure à la disposition des artistes pour faire connaître nos œuvres. Aujourd’hui je reconnais que pour les jeunes artistes, il est difficile de faire entendre leurs travaux. C’est pourquoi lors de mes concerts je m’arrange avec les organisateurs pour faire passer des jeunes. Culture gospel, véhicule la culture du gospel, de l’évangile chanté, donne une place aux artistes. Je ne peux que souhaiter la prospérité, l’abondance et très large diffusion dans le monde. Je serai une ambassadrice pour vous afin que jusqu’aux extrémités de la terre cette culture gospel soit transmise, selon que Dieu nous fera grâce. Que l’espace de votre tente s’agrandisse.

 

Media

Nana Lukezo "Bonganga"

Laissez vos commentaires

A Propos de nous

CultureGospel, magazine en ligne dédié à informer le public et les chretiens sur les actualités gospel et à promouvoir l'évangile au travers de la culture.

En savoir plus

Nous contacter

Vous avez besoin d'une information ? Nous sommes là pour vous aider. N'hesitez pas à nous contacter!

(+225) 07 30 25 35
(+33) 06 63 58 82 03

Nous ecrire

En partenariat avec

0
Partages
Suivez CultureGospel sur Facebook!