Maggie Blanchard: l'humilité précède la gloire

Maggie Blanchard Maggie Blanchard

Dans une interview accordée à Nation Gospel Magazine (NGM), Maggie Blanchard parle de son ministère, des circonstances de l’enregistrement de son premier album et de ses expériences personnelles avec le Seigneur. Un entretien riche en  enseignement qui nous apprend d’avantage sur la vie de la chantre.

Bonjour Maggie, nous sommes très heureux de pouvoir réaliser cette interview de toi. Tu as marqué définitivement le Gospel francophone de ton empreinte et de ta ferveur avec tout le succès que l’on te connaît... Est-ce une chose à laquelle tu t’étais préparée ?

Bonjour à toute l’équipe de NGM, Dieu m’a préparé en m’exerçant par une mise à part avec une louange personnelle et avec une parole de foi qu’Il a déposé dans mon cœur mais pas au succès qui suivrait. Je crois que cela fait aussi parti de l’exercice de ma foi.

Comment perçois-tu cet amour que les gens te témoignent en achetant tes albums et en assistant nombreux à tes concerts ?

Comme une faveur que Dieu Fait, puisque je n’ai rien mérité.

Peux-tu nous décrire les circonstances de ton changement de direction que tu as opéré en 1989 dans ta vie ?

...J’avais déjà entamé une recherche intensive avec Dieu deux ans auparavant, je crois que dans sa sagesse et sa grande bonté Il s’est laissé trouvé, afin que je Lui abandonne tout. Je parle de mes aspirations, ma musique, mes connaissances et ma volonté

....et les causes de ta venue au Québec ?

J’étais trop jeune pour comprendre les vraies raisons mais je suppose comme tout les immigrants, mon père avait un “rêve américain” pour le bien-être de sa famille, il a choisit le Canada plutôt que les État-Unis d’Amérique, je considère que c’était un excellent choix.

Comment as-tu connu l’équipe de CIME Music ?

Ma participation avec l’équipe de CIME Musique a débuté en 1998, après un premier entretien avec Mr. Jean-Réal Desmarais où nous avons décidé de travailler ensemble après un temps de prière à part, nous avions reconnu la volonté de Dieu pour un projet d’avenir. Mr Desmarais a donc formé un petit comité pour débuter la toute première production d’album de CIME Musique intitulé “Libéré”.

Racontes-nous un peu ta collaboration sur tes albums avec Sebastian. Comment avez-vous travaillés sur tes chansons ? 

Pour le deuxième album on a presque tout fait ensemble. J’ai choisi mes chants d’une part, ensuite j’ai rencontré Sebastien pour les maquettes et pré-arrangements, selon les styles des chants, on a distribué aux arrangeurs et musiciens choisis, pour arriver au résultat que vous connaissez.

Tes albums ne comportent qu’un seul duo et c’est avec Olivier Cheuwa présent sur ton second album. Dans le futur, souhaiterais-tu collaborer avec plus d’artistes ? Si oui, auxquels penses-tu ?

J’essaie de laisser Dieu être maître des circonstances lorsque j’entame un projet comme celui-ci, ce n’est pas le choix qui manque, il y a tellement de talents dans la francophonie je convoite plutôt quelques chorales d’expériences pour le prochain album.

Si on s’en tient à la fréquence de sortie de tes albums (2000,2004), peut-on espérer la sortie du 3e album en 2008 ?

Dieu voulant, c’est exactement ce que nous visons.

Peux-tu nous faire quelques confidences ?

Juste qu’en ce moment je rassemble toutes mes idées de chansons et l’équipe pour réaliser le tout.

Concernant Vision Mondiale, qu’elle a été le bilan de ton action vis-à-vis de cette organisation humanitaire ?

5 à 7 enfants sont soutenus parrainés, selon les ventes.

Y a t-il eu un moment durant ces dernières années de succès incontestables, où ta foi a été mise à rude épreuve ?

C’est un évènement plutôt intime, le décès récent de mon cher père cette année a été une étape difficile à tout point de vue.

Qu’aurais-tu à transmettre comme message aux personnes qui connaissent, ou qui vont rencontrer le succès? Sur les éventuels dangers que cela peut engendrer dans les cœurs. 

Deux mots viennent sur mon cœur: “prudence”. Connaître les vrais motifs de notre cœur, et l’ ”humilité” parce que celle-ci précède la gloire... de Dieu.

On connaît assez bien le parcours professionnel dans le Gospel de Maggie Blanchard, mais on connaît assez mal voire pas du tout ce qui fait l’autre partie de la vie de Maggie en dehors de la musique... Peux-tu nous en dire un peu plus ?

Je prends soin des miens, (ma Maman âgée) c’est ma première préoccupation je donne aussi du temps et de l’assistance autour de moi. Je suis friande des rassemblements de louanges et de prières intenses en petit groupe.

Selon toi, la diffusion de l’évangile par le chant, est-elle bien comprise des nouvelles générations d’artistes ?

Pour ce qui est des artistes francophones, j’ai constaté qu’au début il y' avait une crainte qui précédait leurs premiers pas. Ensuite, je ne suis pas sûre des motifs qui habitent certains, sous toute réserve. Je vois beaucoup de jeunes emprunter un chemin de compromis où il y' a un mélange de textes neutres et passe-partout associés au message chrétien de la bonne nouvelle, question d’augmenter la visibilité de l’album, exemple : parfois, un album se veut d’abord pour un plus grand marché, soit le séculier, avec des textes agencés en conséquences, pour finalement trouver sa place sur le marché chrétien seulement, voire les différents milieux religieux.. Où est la mission et la conviction, je me questionne?  Je comprends que nous avons tous à faire nos expériences… mais l’ambition personnelle est parfois plus grande, démesurée, comparativement à notre mission réelle, celle d’être disponible et sensible à l’ambition et au rêve que Dieu chérit pour chacun d’entre nous.

Quelle est ta volonté profonde dans l’exercice de ton art ? Lorsque tu choisis ou créés une chanson, quels souhaits exprimes-tu ?

Que l’âme et le cœur qui soupire en écoutant l’expression du chant, soit entendu et se sente rencontré, compris et reconnue par Dieu Lui-même.

Quels sont les artistes que tu écoutes en ce moment ?

Tout ce qui bénit et qui apporte un soulagement à mon âme. Des compilations de louanges comme Juanita Bynum, Israël Hougthon, Judith Mc Allister. Je suis attirée par les albums “live” ces jours-ci : Chris Rice...

As-tu un message particulier à transmettre aux lecteurs de NGM ?

De racheter le temps car les jours sont mauvais. 

Interview réalisée par Nation Gospel Magazine (N°2 juin-juillet 2007)

Laissez vos commentaires

A Propos de nous

CultureGospel, magazine en ligne dédié à informer le public et les chretiens sur les actualités gospel et à promouvoir l'évangile au travers de la culture.

En savoir plus

Nous contacter

Vous avez besoin d'une information ? Nous sommes là pour vous aider. N'hesitez pas à nous contacter!

(+225) 07 30 25 35
(+33) 06 63 58 82 03

Nous ecrire

En partenariat avec

0
Partages
Suivez CultureGospel sur Facebook!