Sandrine Droubly : « je suis satisfaite de ce que Dieu me donne»

Sandrine Droubly Sandrine Droubly

Dans cette interview exclusive accordée à culturegospel, Sandrine Droubly évoque son parcours musical et la logique dans laquelle s’inscrit ses albums « libération » et « Restauration ». La chantre ivoirienne revient sur le succès de son premier album « Libération » et ne se garde pas de révéler ses projets pour les jours à venir.

culturegospel.com : Depuis combien de temps excercez-vous le ministère de chantre ?

Sandrine Droubly : J’exerce le ministère de chantre depuis 2004

culturegospel.com : Pouvez-vous nous raconter vos premiers pas dans la musique?

Sandrine Droubly : J’ai commencé à chanter depuis mon bas-âge. Je chantais dans des chorales. J’ai été ensuite choriste dans des groupes musicaux. Puis, je suis devenu lead vocal. Peu après, j’ai été responsable de groupe musical. C’est après ce parcours que j’ai sorti mon premier album « Libération ».

culturegospel.com : Comment l’idée de sortir un album vous est-elle venue?

Sandrine Droubly : Au départ je ne voulais pas sortir un album. C’est quelqu’un qui a décelé le talent en moi et qui est venu vers moi et m’a proposé de faire un album.  C’est à la suite de cela qu’est sorti mon premier album « Libération ».

culturegospel.com : Comment se porte la carrière de Sandrine Droubly ?

Sandrine Droubly : Ça va, je suis satisfaite de ce que Dieu me donne, de ce que Dieu fait dans ma carrière. Je bénis le Seigneur pour cela.

culturegospel.com : Vous venez de sortir un nouvel album, pouvez-vous nous le présenter ?
Sandrine Droubly : Mon nouvel album s’intitule « Restauration ». C’est un album de dix titres. C’est une continuité du premier album « Libération ». Il aborde les différents thèmes comme la repentance, l’amour, la justification, la toute puissance de Dieu, et notre adoration à notre Dieu.

culturegospel.com  Votre premier album s’intitule "Liberation" est sorti en 2004. Le second, "restauration", est sorti en 2011. Il s’est écoulé sept ans entre les deux sorties. Pourquoi ce si long temps?

Sandrine Droubly : En fait, je ne mélange pas le fait de sortir un album à l’exercice de mon ministère. J’exerce mon ministère sans forcément les sorties d’albums. J’avais l’inspiration, j’avais les textes, j’ai pris mon temps. Et quand j’étais prête, j’ai fait sorti le second. Si je n’ai pas de cantique je ne peux pas faire sortir d’albums. Et puis, une sortie d’album demande une préparation spirituelle. Il ne faut pas se précipiter, parce que pour faire sortir un album, il y a toute une organisation qu’il faut mettre en place. Il ne s’agit pas de sortir chaque année des albums. En tant que chrétien, il faut se laisser conduire par le Seigneur.  S’il te permet de sortir un album chaque année, Gloire à Dieu. Mais si tu ne sens pas le besoin, ne te précipite pas. Attends le temps du Seigneur qui est le meilleur et tout ira pour le mieux.

culturegospel.com : Pourquoi avoir intitulé cet album restauration?
Sandrine Droubly : « Restauration » c’est la continuité de « Libération » comme je l’avais déjà indiqué. Après la libération, c’est la restauration. Voilà un peu d’où j’ai sorti l’inspiration de cet album. J’ai pris la belle illustration du Seigneur qui a libéré son peuple en Egypte. Dieu envoya un libérateur Moïse pour libérer son peuple. Moïse devait conduire le peuple de Dieu  jusqu’à la terre promise à Canaan.  Canaan était la restauration.  Le enfants d’Israël n’avait pas de terre, ils n’avaient pas un lieu où rester. Dieu avait promis de les bénir. C’était leur restauration qui était Canaan.  Quand Dieu les a libéré de la terre d’Egypte, arrivé à Canaan, Il les a restauré. Cette illustration peut s’appliquer à la vie de tout enfant de Dieu. Quand Dieu finit de te libérer, quand Il te fait sortir d’une servitude, d’une situation donnée, d’une difficulté, d’un problème, Il te restaure. Dieu ne peut pas t’enlever d’une difficulté pour t’emmener dans une autre difficulté.  Il te fait sortir d’une difficulté pour te restaurer. Ça peut être la restauration de ta vie sociale, de ta vie chrétienne, de ta vie familiale. Dieu peut te libérer de la stérilité. Et quand il te libère de la stérilité, Il ne te laisse pas comme ça. Il te rend fécond.  La fécondité est ta restauration.  Quand il te libère du célibat, il t’emmène jusqu’au mariage et Il accompli le mariage.

culturegospel.com : Votre premier album « Libération » a connu un très grand succès. Quelles leçons tirez-vous du succès cet album ?

Sandrine Droubly : La conception du succès pour un enfant de Dieu est différente de celle du monde. Peut-être que ça été un succès au yeux du monde parce que les gens ont aimés, ça été un album populaire. Mais il fallait connaître l’orientation du Seigneur pour moi. Sa vision pour ma vie. Je ne savais pas où le Seigneur m’orientait. Ça n’a pas été facile pour moi. Le Seigneur voulait faire quelque chose. Mais je ne voyais pas. Le Seigneur a pris son temps pour pouvoir me montrer, parce que de là, le ministère devait se préciser. Ce qui a fait que je n’ai vraiment pas savouré ce succès. J’ai dû me retirer, quitter carrément la scène pour véritablement chercher le Seigneur.

La chantre ivoirienne Sandrine Droubly

culturegospel.com : Comment le public a t-il accueilli votre nouvel album ?

Sandrine Droubly : Le nouvel album est sorti dans un moment bien difficile. Il n’est vraiment pas encore connu du grand public comme il se doit. J’ai pas fais de promo comme le premier album. Mais tous ceux qui ont reçus cet album m’appellent. Le retour est satisfaisant. On ne me dit pas c’est intéressant, c’est dansant. On me dit les paroles me font du bien. Les paroles m’ont guéries. En cela est un succès et un succès selon Dieu. C’est tout ce qui est ma satisfaction. Il y a quelque chose dans ce album qui impact.

culturegospel.com : Quelles sont vos relations avec les autres chantres ivoiriens ?

Sandrine Droubly : Les relations sont très bonnes. On ne se voit pas tout le temps. Mais quand on se voit, les relations sont très bonnes. On est des frères. On est content de se voir, quand on se voit dans des programmes. Mais il y a des personnes à qui je suis attachée en particulier. Des chantres que j’aime beaucoup. J’ai mon frère Koné Fontaly, lui, on s’appelle très souvent. Il y a ma sœur Lylli Gohi Lou. Elle est là chaque fois que j’ai eu besoin d’elle. Il y a ma sœur Célestiane que j’apprécie beaucoup. Je reconnais son ministère. Et puis, il y a la maman Constance. Elle je ne l’appelle pas beaucoup, mais elle, elle m’appelle quand elle peut. Je respecte vraiment son ministère.

culturegospel.com : Quels sont vos projets à venir ?

Sandrine Droubly : Alors, la perspective c’est l’exercice du ministère. Là je suis dans une logique d’évangélisation. C’est le moment. Le temps est propice à cela. Le projet à court terme c’est l’évangélisation. Le projet à moyen terme c’est l’évangélisation. Le projet à long terme c’est l’évangélisation (rire).  C’est dans cette vision que je suis.

culturegospel.com : Vos vœux à l’endroit de l’équipe de culturegospel.  

Sandrine Droubly : Je bénis Dieu pour l’initiative de culturegospel. C’est encore un joyau que le Seigneur a mis à notre disposition pour pouvoir  répandre encore  la parole de Dieu, mettre la parole de Dieu à la portée de ceux qui ne peuvent pas encore  toucher cette parole. C’est bonne initiative. Moi j’apprécie. Je prie que culturegospel ait du succès.

Laissez vos commentaires

A Propos de nous

CultureGospel, magazine en ligne dédié à informer le public et les chretiens sur les actualités gospel et à promouvoir l'évangile au travers de la culture.

En savoir plus

Nous contacter

Vous avez besoin d'une information ? Nous sommes là pour vous aider. N'hesitez pas à nous contacter!

(+225) 07 30 25 35
(+33) 06 63 58 82 03

Nous ecrire

En partenariat avec

0
Partages
Suivez CultureGospel sur Facebook!